1928

Chronique sommaire de l'affaire

1927

2 janvier : Dussaud, qui a intégré la Société d'Émulation du Bourbonnais, fait une conférence à Moulins sur Glozel.

3 janvier : Loth commence un cours sur Glozel au Collège de France.

4 janvier : Deux rédacteurs du Matin entreprennent des fouilles fructueuses en dehors de l'enclos du Champ des Morts protégé par la mesure d'instance de classement provisoire.

7 janvier : Le Matin reproduit une lettre de Dussaud du 31 décembre qui désigne explicitement Claude et Emile Fradin comme les faussaires de Glozel.

8 janvier : Une plainte est déposée par Claude et Emile Fradin contre Dussaud et le Matin pour diffamation.

16 janvier : Des découvertes du hameau de Chez Guerrier, proche de Glozel, sont rendues publiques.

22 janvier : Sur la commune du Mayet-de-Montagne, voisine de Glozel, l'exploration du souterrain de Puyravel commence.

28 janvier : La Commission des Monuments historiques se prononce contre le classement définitif de Glozel.

mi-février : Les fouilles s'enchaînent à Puyravel. Mayet, Frédéric Roman, Gomez Llueca, Fabien Arcelin, Depéret et Morlet y participent.

24 février : Félix Régnault, président de la Société préhistorique française, ayant acquitté les quatre francs de droit d'entrée pour la visite du Musée de Glozel, fait déposer par Maurice Garçon un plainte contre X pour escroquerie au parquet de Moulins.

25 février : La brigade mobile de Clermont-Ferrand perquisitionne à Glozel, sous la conduite de Régnault, plaignant, et du commissaire Hennet.

29 février : Edmond Bayle, directeur du service de l'Identité judiciaire, est commis par Jules Python, juge d'instruction à Moulins, afin de procéder à l'analyse des objets et échantillons prélevés à Glozel lors de la perquisition.

29 février : Le procès Fradin contre Dussaud et le Matin vient devant la 12e chambre du Tribunal correctionnel de la Seine. L'avocat du Matin, José Théry, demande une expertise du gisement que Garçon, pour Dussaud, refuse.

3 mars : Claude Fradin, 71 ans, est violemment agressé par Marc de Verdelon, un sous-lieutenant de cavalerie. Il porte plainte.

8 mars : Le Tribunal de la Seine rejette la demande d'expertise du gisement formulée par Théry, avocat du Matin, sous prétexte qu'elle ferait double emploi avec celle de Bayle, demandée par le Tribunal de Moulins.

1er avril : Le premier Cahier de Glozel intitulé "La Commission internationale" paraît chez Paul Catin.

3 avril : Le premier tome des Ephémérides de Glozel de Reinach paraît.

4 avril : Victor Basch, président de la Ligue des Droits de l'Homme, adresse une lettre au Ministre de la Justice concernant les conditions de la perquisition de Glozel.

12-14 avril : Le Comité d'Etudes fouille à Glozel. Il conclut à l'authenticité et à l'ancienneté néolithique des découvertes.

28 avril : Le sous-lieutenant de Verdelon est condamné par le Tribunal de Moulins.

3 mai : Glozel, la découverte, la controverse, les enseignements de Reinach paraît.

28 mai : Edouard Herriot visite Glozel.

30 mai : Les voisins de la famille Fradin obstruent l'entrée du chemin d'accès au hameau.

7 juin : "L'affaire de Glozel" de Vayson, premier fascicule de La controverse de Glozel, paraît chez Catin.

8 juin : Morlet est attaqué pour diffamation devant le Tribunal correctionnel de Moulins par Antoine Vergnette. Le troisième jour des fouilles du Comité d'Etudes, Morlet avait expulsé du champ de fouilles, en le traitant de faussaire, cet étudiant qui exhibait de façon provocatrice des galets gravés par ses soins.

13 juillet : Morlet est condamné dans le procès Vergnette. Le Tribunal l'acquitte toutefois du fait de diffamation.

20 août : Claude Fradin soumet au juge de Paix du Mayet le litige du chemin et fait citer ses voisins.

24 septembre : Une seconde perquisition au Musée de Glozel prend pour prétexte une vérification fiscale.

5 octobre : Une partie du rapport Bayle paraît dans le Journal bien avant sa publication officielle.

novembre : Le cinquième et dernier fascicule de Nouvelle station néolithique paraît.

25 novembre : Dussaud, jusqu'alors adjoint, est nommé conservateur du département des Antiquités orientales du Louvre.

3 décembre : Un jugement favorable à Claude Fradin est rendu dans le procès du chemin de Glozel.

1929