Henri Begouen

1863-1956

Les adversaires

Chargé de cours à l'Université de Toulouse, Henri Begouen n'est jamais venu à Glozel. Il adhère un temps à la thèse de Jullian avant de rejoindre définitivement le camp des dénonciateurs du faux. Secrétaire de l'Institut international d'Anthropologie, il choisit les membres de la Commission internationale qui fouille à Glozel début novembre 1927. Il est l'auteur d'une fausse dépêche de Porto, publiée dans le Télégramme de Toulouse et reprise immédiatement dans les Débats fin novembre 1927, visant à anticiper de façon pessimiste des analyses d'os de Glozel effectuées au Portugal, et favorables de fait à l'antiquité du gisement.