Camille Jullian

1859-1933

Les adversaires

Professeur au Collège de France, membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, membre de l'Académie française, Camille Jullian n'est jamais venu à Glozel. Il porte néanmoins un réel intérêt aux découvertes et au gisement qu'il connaît exclusivement par les publications de Morlet. Il voit là les vestiges d'un logis de sorcière gallo-romaine du IIIe siècle de notre ère. Il développe sa thèse de 1927 à 1929 dans un article fleuve intitulé "Au champ magique de Glozel" et publié dans la Revue des études anciennes qu'il dirige, où il propose la traduction des inscriptions de certaines tablettes. Mais il met aussi en doute l'authenticité d'une part du mobilier découvert.
dessin de Paul Helbronner

Les adversaires